SOMMAIRE.

SOMMAIRE

_____________________________

 A l’occasion du centenaire de la guerre

1914-1918.

 - A la mémoire de mon grand-père.

- Qui, non seulement s’est battu au cours de la première guerre mondiale,

mais s’est retrouvé sur le champ de bataille de Verdun en 1916, etc.

_____________________________

 L’histoire de la route Bar-le-Duc/Moulin-Brûlé

« Voie Sacrée »

Et du chemin de fer à voie étroite

« Le Meusien »

Au cours de la bataille de Verdun en 1916.

 - L’une des raisons qui incite l’Etat-major Allemand à attaquer Verdun et sa région,

c’est son écrasante supériorité en moyens de communication.

Elle dispose de 14 voies ferrées, etc. Elle peut compter sur son aviation.

Du côté Français, pour résister, elle peut compter sur une petite route militaire

et sur un tortillard. Son aviation est inexistante :

Et pourtant…………..…

_____________________________

Un fait inédit

____________

A la suite d’une erreur humaine

Des mobilisables sont appelés

En pleine nuit.

____________

Nous sommes quelques années avant la déclaration de la guerre

A la France par l’Allemagne, en août 1914.

____________

- A la suite d’un incident survenu la nuit, qui est dû à l’erreur d’un brigadier de gendarmerie,

annonçant que la mobilisation générale est ordonnée dans l’Est de la France.

Le tocsin résonne dans tous les villages, les hommes mobilisables sont réveillés au son du tambour,

par les soins des maires ou des gardes-champêtres.

Immédiatement, tout le monde se met en marche. Avant le lever du jour, les réservistes arrivent à Nancy,

d’autres se rendent à Lunéville…

A Bar-le-Duc, arrivent en gare de nombreux trains,

où descendent des réservistes, etc.

_____________________________

La bataille de Vassincourt (Meuse)

Où sont morts 1 000 jeunes Français

Bar-le-Duc est sauvée !

____________

1ère partie

____________

J’y étais baïonnette au fusil !

____________

- La bataille de la Marne se déroule du 06 au 12 septembre 1914 :

Sur un front qui s’étend sur 300 kilomètres qui va de Verdun à l’Ourcq,

l’armée Allemande marche sur Paris.

La contre offensive dénommée, par le Général JOFFRE, la « bataille de la Marne »

est lancée le 06 septembre sur les trois cents kilomètres du front.

- Les combats vont se succéder pendant six jours :

Dans le département de la Meuse,

ils vont être terribles, etc.

_____________________________

La bataille de Vassincourt (Meuse)

Où sont morts 1 000 jeunes Français

Bar-le-Duc est sauvée !

____________

2ème partie et fin

____________

Pourquoi le Général SARRAIL n’a pas une rue à Bar-le-Duc ?

____________

- Vassincourt a tenu face à l’ennemi. Bar-le-Duc et Verdun sont sauvées

et resteront inviolées pendant toute la durée de cette guerre.

Entre le 06 et le 11 septembre 1914 :

- A Vassincourt et Mognéville sans oublier la Vaux Marie, etc, la lutte fut terrible,

on a dénombré des milliers de morts, mais il n’est pas inutile de le rappeler :

Bar-le-Duc et Verdun ont échappé à la barbarie Allemande,

 qui n’aurait rien épargnée, etc.

Avec la IIIe Armée, le Général SARRAIL, sauve Verdun et Bar-le-Duc.

_____________________________

Le début de la bataille dite de « Verdun »

____________

1ère partie

____________

- Alors qu’il ne fait pas encore jour, à 07h30 du matin, un bombardement assourdissant dont l’intensité

et l’étendue des terrains écrasés par des projectiles de tous calibres, ne laisse pas longtemps, subsister de doutes.

C’est le déclenchement de ce qui va être la terrible bataille dite de « Verdun »:

- Attendue avec angoisse par l’armée Française, depuis plusieurs jours

et qui va durer cent jours.

- Aussitôt l’alerte donnée, des gendarmes parcourent les communes de la région de Verdun

et donnent l’ordre, aux habitants, de les évacuer, etc.

_____________________________

Le début de la bataille dite de « Verdun »

____________

2ème partie

____________

- Alors que le bombardement vient de commencer :

Une pluie d’acier, de fonte, de gaz toxique s’abat sur les bois, les ravins, les tranchées, les arbres, écrasant tout,

transformant le secteur en une « zone de mort » dont plus rien ne pourra survivre pendant des décennies.

- Il résonne dans la campagne Meusienne et ailleurs comme :

« Un roulement de tambour incessant ponctué de coups de grosses caisses ».

C’est la première fois que l’aviation fait son apparition

sur un champ de bataille, etc..

_____________________________

Le début de la bataille dite de « Verdun »

____________

3ème partie

____________

- Après les obus, le pire fléau qu’affrontent les soldats de Verdun :

C’est la boue !

- C’est dans la terre que des millions d’hommes, doivent, l’automne, l’hiver, le printemps, mais aussi l’été, marcher,

s’alimenter, dormir, tomber, agoniser, être ensevelis, morts ou vivants.

- Le sol est friable, sans cesse pulvérisé par les obus.

Il se transforme en une pâte visqueuse où s’enlise un homme trop chargé, etc.

Il y a aussi, la soif, qui est une épreuve de plus à affronter pour les poilus.l

- Que certains appellent le « supplice de la soif », etc.

D’autres fléaux pourrissent la vie des soldats, etc.

_____________________________

Le début de la bataille dite de « Verdun »

____________

4ème partie et fin

____________

- A l’arrière du front :

- Commence à débarquer, le 20è corps d’armée composé notamment de Lorrains à :

Revigny – Bar-le-Duc – Ligny en Barrois.

Dans la soirée du 21 février 1916 :

- Alors que l’on a pris soin de renforcer la section d’autocanons afin d’assurer

la protection de l’important nœud ferroviaire de Revigny.

- Cette disposition permet d’interrompre brutalement le survol du Zeppelin LS77

qui avait pour mission de bombarder les voies ferrées.

Il est abattu près de la commune de Brabant le Roi, etc.

_____________________________

Hommage à ces soldats

Dont la plupart sont Meusiens

Prisonniers en Allemagne

Portés déserteurs par l’Armée Française.

Condamnés à mort par celle-ci

Sous l’inculpation de désertion devant l’ennemi.

____________

Aventure héroïque et effroyablement tragique d’une section composée, de la plupart, de Meusiens

de l’arrondissement de Bar-le-Duc (meuse).

____________

- Les faits se déroulent aux premières heures de la bataille dite de Verdun.

- Après une nuit où il a neigé, mais le ciel est bleu.

- A l’aube commence ce qui va devenir la terrible bataille dite de Verdun, etc.

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

1ère partie

____________

- Le Kaiser avait donné des ordres pour que le drapeau Allemand

flotte sur la ville de Verdun, le 15/06/1916.

____________

Une seule maison est restée à peu près intacte.

2696 maisons sont complètement détruites.

201 ont été touchées par les obus, ou ont été en partie détruites.

Après les premiers bombardements du 4 juin 1915, qui fit peu de victimes,

il incita le départ de nombreux habitants :

On a recensé 275 caves.

Pour l’attribution des places, des cartes sont distribuées aux résidents, etc.

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

2ème  partie

____________

- Un Verdunois qui se trouve au cœur de la cité Verdunoise,

raconte les premiers jours des bombardements

Lundi 21 février 1916 :

« J’étais allé renouveler dans une pharmacie voisine de l’hôtel de ville ma provision

de permanganate de potassium pour aseptiser mon eau de table ».

Dès 8h25 et toute la journée, la ville est bombardée.

« Une détonation puissante, mais relativement éloignée, ébranle l’air jusqu’à nous, etc. ».

« C’est 40 obus de 380 mm qui frappent la citadelle ou le quartier Notre-Dame, etc. ».

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

3ème  partie

____________

- Le conseil municipal de Verdun quitte Bar-le-Duc

bombardée pour s’installer à Paris.

____________

On a aujourd’hui des nouvelles rassurantes de Monsieur REGNAULD,

Maire de Verdun, sur lequel on n’avait aucun renseignement

depuis l’évacuation de Verdun.

Il était parti le dernier de la ville, après être resté courageusement à son poste,

et avoir fait son devoir jusqu’au bout.

« Il est aujourd’hui, au milieu de sa famille, à Laon sur Mer (Calvados)

où il va prendre un peu de repos réparateur bien mérité, etc. ».

____________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

4ème  partie

____________

- Verdun, ville fantôme.

____________

Un témoignage nous fait vivre la traversée de la ville de Verdun en ruines.

____________

- Nous approchons de l’enfer :

« Penchés en avant, le cœur un peu serré ; nous guettons, dans le silence, l’apparition de la cité héroïque.

Tout annonce déjà, que l’enfer est proche ».

« …de chaque côté, des maisons éventrés et noircis, des troncs d’arbres coupés nets,

des entonnoirs fraîchement ouverts, au-dessus de nos têtes,

 le bruit assourdissant des canons et des obus ».

« Un dernier virage, mon conducteur dont la main

 n’a jamais tremblé sous les obus… ».

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

5ème partie

____________

- Alors que les bombardements de la ville de Verdun,

redoublent d’intensité.

____________

Les autorités civiles ainsi que les habitants quittent la cité Verdunoise.

Le témoignage d’un conducteur de la section d’autocanons,

va compléter mon dernier récit (le bombardement de la ville de Verdun 1)

qui relate les premiers bombardements de celle-ci en février 1916.

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

6ème partie

____________

- Un camion chargé de miches de pains a quitté Bar-le-Duc et rejoint la Sous-préfecture de Verdun

pour y déposer son chargement afin de ravitailler la population civile restante.

____________

- Mais cela ne se passe pas comme prévu !

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

7ème partie

____________

- A la Sous-préfecture de Verdun, l’on s’active pour fuir la ville bombardée.

____________

- Un seul civil restait dans la ville, son Sous-préfet.

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

8ème partie

____________

- La bataille de la Somme va permettre de desserrer

l’étau Allemand qui étouffe Verdun.

____________

- Une cérémonie symbolique est organisée sur les décombres de la cité Verdunoise en présence du Président de la République

et des représentants des pays alliés ! afin d’honorer les défenseurs de la ville de Verdun.

_____________________________

Le bombardement de la ville de Verdun

____________

9ème partie (suite et fin)

____________

- Enfin ! Verdun respire…

____________

- Les hommages Français et Etrangers, à l’héroïque cité Verdunoise.

Le Président de la République, épingle, les décorations des pays alliés

sur un coussin que lui présente, le représentant du Maire de Verdun…

_____________________________

A Bar-le-Duc (Meuse)

Le château de Marbeaumont entre dans l’histoire

De la 1ère guerre mondiale !

- C’est avec tristesse que le Général PÉTAIN quitte son quartier général installé à Souilly pour rejoindre,

sur ordre du Général JOFFRE, la Mairie de Bar-le-Duc.

Le Général et son Etat-major son logés au château de Marbeaumont, etc…

_____________________________

En 1916, le lycée de Bar-le-Duc sert de cadre à un évènement historique

qui reste à jamais gravé dans l’histoire de la première guerre mondiale.

 Naissance de cette route stratégique dénommée après la guerre

« Voie Sacrée »

- Ce 20 février 1916, la première Commission Régulatrice Automobile est créée.

Elle sera dotée de moyens de transports importants avec pour mission de régler

et d’assurer l’ensemble des transportsqui lui seront demandés par le Commandement, etc…..

_____________________________

« Voie Sacrée »

Pour la pose d’une plaque commémorative au lycée

Raymond POINCARÉ

A Bar-le-Duc (Meuse).

 - Le lycée de Bar-le-Duc (Meuse), a été le témoin de faits historiques majeurs (mais ignorés),

notamment l’organisation de cette « chaîne sans fin » qui contribua à la victoire de la bataille de Verdun.

_____________________________

Mes démarches pour qu’une plaque commémorative

soit posée au lycée de Bar-le-Duc (Meuse).

 - J’ai effectué des recherches historiques sur le lycée, j’ai préparé le texte

à faire figurer sur une éventuelle plaque commémorative

concernant le point de départ de la  « Voie Sacrée ».

Sur les conseils du proviseur, j’ai correspondu avec le professeur de mathématiques.

Surpris par ses réponses, j’ai mis mon dossier de côté et j’ai décidé d’intervenir sur Internet.

_____________________________

 Au cours de la première guerre mondiale

Bar-le-Duc est associée à Verdun.

Et pourtant….. !

 - Bar-le-Duc, ville rempart.

Est le cœur de l’organisation et de la défense de Verdun.

Sans cesse bombardée de 1915 à 1918, six cents bombes provoquent la mort de 300 personnes

ainsi que la destruction totale ou partielle de 220 immeubles.

- La ville de Verdun :

En 1916, elle est désertée par la population, ainsi que par les services administratifs.

La Mairie s’est installée à Paris.

Le 13 septembre, elle est décorée par le Président de la République Française

 et par les représentants des pays amis.

Les combats ne se sont pas déroulés dans la Ville,

qui n’a pas été occupée mais elle est en grande partie détruite, etc…

_____________________________

A qui devons-nous cette dénomination de

« Voie Sacrée ».

 - On attribue à l’Académicien, Maurice BARRÈS….

Le mérite d’avoir donné le nom de « Voie Sacrée » à la route Bar-le-Duc/Moulin-Brûlé (Verdun).

Ce qui est faux :

C’est cependant une erreur et celle-ci est reprise sans cesse

par des historiens, écrivains, hommes politiques, journalistes, etc, je vais le démontrer, etc…

_____________________________

Le point de départ de la « Voie Sacrée »

N’est pas Bar-le-Duc mais

La gare de Sommelonne-Baudonvilliers.

 - Après la guerre :

On voyait d’un bon œil l’arrivée des touristes, la 1ère borne de la « Voie Sacrée »

pouvait être le début du pèlerinage des anciens Combattants, des familles.

Pour cette raison Sommelonne/Baudonvilliers sera oubliée.

_____________________________

 Pourquoi la « Voie Sacrée » ne va pas jusque Verdun ?

Au carrefour du Moulin-Brûlé, situé à 8 kms de Verdun.

 - C’est là, sous les bombardements qui s’intensifient au fur et à mesure que l’on approche du champ de bataille,

que les régiments débarquent. Affreusement chargés, ils parcourent de nuit 15 à 20 kilomètres.

Il est impossible de pénétrer dans la ville sans cesse bombardée.

Les troupes de relève ne doivent pas être anéanties

avant leur arrivée sur le champ de bataille.

_____________________________

 La municipalité de Verdun souhaite que la « Voie Sacrée » s’arrête non pas

à Moulin-Brûlé mais à Verdun.

Bar-le-Duc a sa borne, pourquoi pas Verdun ?

 Le Maire de Verdun demande au Conseil Général de la Meuse que soit examinée

la possibilité d’établir dans cette ville le point terminal de la « Voie Sacrée »

à l’aide d’une borne commémorative semblable

 à celle installée à Bar-le-Duc.

_____________________________

A Bar-le-Duc (Meuse)

La première borne de la « Voie Sacrée ».

- Est inaugurée par Raymond POINCARÉ (1860-1934),

Qui fut Président de la République (1913 à 1920).

 Toute la presse Française et Internationale a les yeux braqués sur lui.

Il vient de traverser une période difficile. Il fut victime d’une tentative d’assassinat

et il vient de subir un échec lors de la conférence de Londres.

C’est dans ce contexte, que le Président POINCARÉva inaugurer la « Voie Sacrée »

et sa première borne qui marquera le point de départ de la « Route Nationale de la Voie Sacrée »

RNVS dénommée ainsi par la loi du 30/12/1923.

_____________________________

 Qui a eu l’idée de jalonner la « Voie Sacrée » de bornes originales ?

 - Après la guerre, dans tous les départements dévastés, se tiennent les Etats Généraux.

Dans la Meuse, au cours de cette Assemblée générale qui s’est tenue à Verdun,

Pol CHEVALIER, Conseiller Général :

- Formule le vœu que la route Bar-le-Duc/Moulin-Brûlé soit dénommée « Voie Sacrée ».

_____________________________

 Hommage à Pol Léandre CHEVALIER

(1861-1935).

-Alors qu’il est un illustre inconnu et pourtant il est un personnage incontournable de l’histoire de Bar-le-Duc

et aucune rue ne porte son nom alors qu’il est à l’origine de la dénomination officielle de la « Voie Sacrée ».

_____________________________

 L’idée d’un « Arc de Triomphe »

Sur la « Voie Sacrée ».

 - On trouve que les bornes originales qui jalonnent la « Voie Sacrée » a

insi que le monument qui se dresse à Bar-le-Duc ne suffisent pas.

Une idée est lancée par un journaliste et elle va faire couleur beaucoup d’encre.

_____________________________

Le mémorial de la « Voie Sacrée ».

 - Le mémorial est édifié par la Fédération Nationale du Train, à proximité du carrefour du Moulin-Brûlé,

terminus de la « Voie Sacrée ».

Il se dresse sur le plateau situé sur le territoire de la commune de Nixeville

et domine cette route historique ainsi que la Nationale 3.

_____________________________

La route stratégique

Bar-le-Duc-Moulin-Brûlé (8 km de Verdun)

Est dénommée « Voie Sacrée »

Sur la totalité de son parcours officiel !

 - Alors que Martine HURAUT (Maire) et Bertrand PANCHER (Député-maire)

ont refusé d’appliquer la délibération du Conseil Municipal

du 28/06/1996 et cela pendant 13 ans.

Madame JAQUET, élue Maire en 2008, va faire ce que ces prédécesseurs

n’ont pas fait en treize ans.

_____________________________

La « Voie Sacrée »

Ignoré par la presse pendant 13 ans.

 - Treize années de démarches pour que la route Bar-le-Duc – Moulin-Brûlé (Verdun)

soit dénommée « Voie Sacrée » sur la totalité de son parcours officiel.

De Bar-le-Duc au carrefour du Moulin-Brûlé situé à 8 kms de Verdun,

alors qu’elle n’existait pas officiellement dans la traversée de Bar-le-Duc,

aussi bien sur les plans que sur les plaques de rues, etc.

Après avoir envoyé plus de 200 courriers………

_____________________________

 Honte à ceux qui ont bloqué

Le dossier de la « Voie Sacrée »

Pendant 13 ans !

Bertrand PANCHER (aujourd’hui Député-maire de Bar-le-Duc)

et Martine HURAUT.

 - Choquant : en 2008.

Sur le champ de bataille à Verdun.

Lors des commémorations du 90ème anniversaire du 11 novembre, à Verdun,

devant des millions de téléspectateurs, à la tête des personnalités Meusiennes,

en présence du Président de la République, Monsieur PANCHER,

Député de la Meuse, serre la main du Chef de l’Etat, etc.

En 2016 :

Pour le centenaire de la bataille de Verdun, 1916-2016,

reverrons-nous les mêmes images ?

_____________________________

 Le Conseil Général de la Meuse

Est à l’origine

Des quinze kilomètres manquants

De la « Voie Sacrée ».

- 1 -

- Bar-le-Duc et Verdun veulent leur borne commémorative

A Bar-le-Duc, on lui retire 15 kms

 Verdun lui rajoute 8 kms

L’histoire est bafouée !

_____________________________

Le Conseil Général de la Meuse

Est à l’origine

Des quinze kilomètres manquants

De la « Voie Sacrée ».

- Suite 2.

 - En attendant le classement de cette route stratégique…

La fabrication des bornes est en bonne voie.

« Les casques en bronze ainsi qui les coiffèrent ont été exécutés avec dit-on

« un soin irréprochable » par la Société des DURENNE et ils sont expédiés à la maison COIGNIET

qui fabrique les corps des bornes en aggloméré spécial, dit « Euville reconstitué ».

_____________________________

Le Conseil Général de la Meuse

Est à l’origine

Des quinze kilomètres manquants

De la « Voie Sacrée ».

- Suite 3 et fin.

- Quelques semaines après l’inauguration de la « Voie Sacrée »,

un accident automobile se produit à proximité de la première borne,

et incite les responsables à réagir…...

_____________________________

 La « Voie Sacrée »

Sommelonne-Baudonvilliers/Bar-le-Duc.

 - J’écrivais, ceci, au Président du Conseil Général de la Meuse :

« Etant donné qu’il n’y a plus de borne monumentale portant le kilomètre 0,920 sur la « Voie Sacrée »

afin de respecter le « Devoir de Mémoire », ne pourrait-on pas réparer en partie cet oubli

en plaçant devant la gare de Baudonvilliers un monument qui retracerait en quelques mots,

l’histoire de cette route stratégique appelée par les Français « Voie Sacrée » et par les Allemands « Route Infernale ».

_____________________________

 Le Maire de la Commune

De Baudonvilliers (Meuse)

Se pose cette question :

 Où est le point de départ

De le « Voie Sacrée » ?

 -Après avoir dressé le bilan de l’année 2014, il s’exprime sur le centenaire de la première guerre mondiale

et nous retenons de cet article, ceci :

« ………….Concernant le centenaire du début du premier conflit mondial,

le Maire attend une réponse du Président du Conseil Général de la Meuse,

quant à connaître : « Du lieu de départ de la « Voie Sacrée », etc ».

_____________________________

 Dans le cadre du centenaire de la bataille de Verdun

1916-2016.

 - Je formule le vœu que la route Sommelonne-Baudonvilliers/Moulin-Brûlé (Verdun)

soit dénommée sur la totalité de son parcours « Voie Sacrée ».

Le point de départ de la « Voie Sacrée » est la gare de Baudonvilliers

qui se situe sur le territoire de la commune de Sommelonne (Meuse), etc…

______________________________

 A Bar-le-Duc (Meuse)

La borne monumentale de la « Voie Sacrée »

Est déplacée !

 - La borne symbolique qui marquait le début officiel de la « Voie Sacrée » :

- Au carrefour des rues Bradfer et de Verdun, elle était devenue gênante et surtout inaccessible pour les piétons,

elle a été déplacée et se dresse aujourd’hui au carrefour de Marbot,

à la sortie de Bar-le-Duc, en direction de Verdun.

_____________________________

J’AI ETE ABUSE !

Le « Journal de la Haute-Marne »

Et l’histoire de la

« Voie Sacrée ».

 - Un de mes amis connaissant mes difficultés à faire dénommer officiellement

la route stratégique Bar-le-Duc/Moulin-Brûlé/Verdun « Voie Sacrée »

dans la traversée de Bar-le-Duc, m’a incité à rencontrer Madame MELISON ,

travaillant pour le ‘’ Journal de la Marne ‘’ etc….

_____________________________

 « Voie Sacrée »

J’ai été trompé

Par la « Revue 14/18 ».

 - Fidèle lecteur de cette revue, j’adresse un courrier

qui est accompagné d’un dossier manuscrit, au Directeur de la rédaction.….

_____________________________

« Voie Sacrée »

La « Revue 14/18 »

Et

Le plagiat.

 - Je vais démontrer que Monsieur SOUDAGNE, Journaliste à la « Revue 14/18 »

a fait paraître dans ce bimensuel, un article sur deux pages, etc…..

_____________________________

 « Voie Sacrée »

La « Revue 14/18 »

Et

Le plagiat (suite).

 - Après la mauvaise foi de responsables de la « Revue 14/18 »,

j’adresse un courrier au Directeur de la publication, etc….

_____________________________

« Voie Sacrée »

La « Revue 14/18 »

Et

Le plagiat (suite et fin).

- Je fais appel à Madame MELISON du « Journal de la Haute-Marne »

afin d’obtenir son soutien dans l’affaire qui m’oppose à cette revue, etc….

_____________________________

 La « Voie Sacrée »

Et le

« Tour de France ».

 - Le 13 août 1916, à titre d’essais, la route stratégique est ouverte en partie,

aux convois hippomobiles entre Bar-le-Duc et LEMMES.

Le 12 juillet 2001, la « Voie Sacrée » sera le premier rendez-vous du « Tour de France »,

le plus court de l’histoire, 3460 kilomètres, etc….

_____________________________

 Les bornes qui jalonnent la « Voie Sacrée »

Avant et après la seconde guerre mondiale

- Elles deviennent la cible des vandales, des collectionneurs

 et des amateurs de souvenirs.

_____________________________

 Les mensonges d’Arsène LUX (1)

 Arsène LUX : Maire de Verdun de 1995 à 2014

 A trompé des milliers d’élus.

  Ainsi que six Ministres

Dont un futur Président de la République.

 ____________

 Une proposition de loi basée sur le mensonge !

 - On préfère le silence à la vérité.

 A la lecture de ce qui va suivre, vous apprendrez que cela fait plusieurs années que je mène

seul un combat contre le Maire de Verdun et ses alliés,

 pour que la loi de 1923 soit respectée.

Et pourtant, nombreux sont ceux qui s’intéressent à la « Voie Sacrée », etc.

 _____________________________

Les mensonges d’Arsène LUX (2)

 Arsène LUX : Maire de Verdun de 1995 à 2014

 A trompé des milliers d’élus.

 Ainsi que six Ministres

 Dont un futur Président de la République.

 ____________

 Une proposition de loi basée sur le mensonge !

 - Après avoir écrit aux Parlementaires, à différentes Personnalités ainsi qu’aux Responsables 

d’associations, il décide de faire appel aux Maires,

 en leur demandant de soutenir son action.

  Les Personnalités qui ont répondu favorablement à Arsène LUX,

 recevront la médaille de la ville de Verdun

 _____________________________

  Les mensonges d’Arsène LUX (3)

 Arsène LUX : Maire de Verdun de 1995 à 2014

 A trompé des milliers d’élus.

  Ainsi que six Ministres

 Dont un futur Président de la République.

 ____________

 Une proposition de loi basée sur le mensonge !

 - Après avoir inondé de courriers la plupart des élus de la République, il décide de faire subventionner

à hauteur de 42 000 euros, des panneaux de signalisation qui seront installés

sur l’autoroute de l’Est afin de remplacer le nom de « Voie Sacrée » par « Voie Sacrée Nationale », etc.

 _____________________________

 Les mensonges d’Arsène LUX (4)

 Arsène LUX : Maire de Verdun de 1995 à 2014

 A trompé des milliers d’élus.

  Ainsi que six Ministres

 Dont un futur Président de la République.

 ____________

 Une proposition de loi basée sur le mensonge !

 - Auteur de nombreux ouvrages se rapportant à la première guerre mondiale,

j’écris à l’écrivain et ancien Ministre Max GALLO,

 avec l’espoir d’obtenir son soutien, etc.

 _____________________________

  Les mensonges d’Arsène LUX (5)

 Arsène LUX : Maire de Verdun de 1995 à 2014

 A trompé des milliers d’élus.

  Ainsi que six Ministres

 Dont un futur Président de la République.

 ____________

 Une proposition de loi basée sur le mensonge !

 - Certains journaux nationaux font écho du conflit qui pollue le département de la Meuse

dont l’origine est la « Voie Sacrée ».

 La presse s’enflammant, je décide de rappeler mon bon souvenir

 au Président de la République :

 En lui adressant le 13/08/2013, une lettre ouverte, etc.

_____________________________

Les mensonges d’Arsène LUX (6)

 Arsène LUX : Maire de Verdun de 1995 à 2014

A trompé des milliers d’élus.

  Ainsi que six Ministres

 Dont un futur Président de la République.

 ____________

 Une proposition de loi basée sur le mensonge !

  - Dans ce qui va suivre, vous allez apprendre en détail :

- Que la proposition de loi présentée par le Député de la Manche,

Philippe GOSSELIN, est adoptée à l’Assemblée Nationale.

- Avant que cette décision soit prise, je lui avais envoyé un mail, adressé un courrier

pour lui faire part du mensonge du Maire de Verdun, etc.

 _____________________________

  Les élus à l’Assemblée Nationale

 Veulent effacer de l’histoire

La « Bataille de Verdun ».

 - Si cette proposition de loi n°391, concernant l’appellation de la « Voie Sacrée Nationale »

votée le 20 février 2014 par l’Assemblée Nationale, est transformée en loi, o

n efface de l’histoire « la Bataille de Verdun ».

 _____________________________

 Pourquoi Arsène LUX

 Maire de Verdun

S’est investi pour la « Voie Sacrée

 Alors qu’elle ne va pas à Verdun ?

  Elle s’arrête au carrefour du « Moulin-Brûlé »

 A 8 kilomètres de la cité Verdunoise.

  - Je me suis longtemps posé cette question ?

 - Quel est son intérêt de s’investir avec autant d’énergie et avoir engagé les finances

de la ville si ce n’est que pour des intérêts personnels.

 _____________________________

La proposition de loi

Prochainement sera célébré le centenaire de cette terrible bataille

qui s’est déroulée dans la Meuse

dénommée la « Bataille de Verdun ».

Or, ceux qui se sont engagés dans cette affaire, vont vouloir transformer

la proposition de loi basée sur le mensonge…par une loi.

Vous souhaitez vous y opposer ?.

_____________________________

Courrier adressé

A Monsieur Claude BARTOLONE.

Président de l’Assemblée Nationale.

- « Vous avez eu l’honneur de signer le 20 février 2014,

la proposition de loi n°391 visant à » :

« Affirmer le caractère intangible de l’appellation de la « Voie Sacrée Nationale »

pour la route Bar-le-Duc/Verdun… ».

La loi du 30/12/1923 stipule :

« Est classé, comme route Nationale….l’ensemble des voix vicinales…

qui relient actuellement Bar-le-Duc au carrefour du Moulin-Brûlé, etc ».

_____________________________

L’histoire du réseau ferré à voie étroite

Dénommé « Le Meusien ».

 - C’est en 1875, que le Conseil Général de la Meuse, décide d’établir dans le département de la Meuse,

un des premierschemins de fer à voie étroite Français.

Celui-ci concède en 1876, au Sieur Léon SOULIER, ingénieur civil,

demeurant à Paris, le chemin de fer d’intérêt local à voie étroite

‘’ Haironville-Triaucourt ‘’ distant de 61 kilomètres, etc.

_____________________________

 Christian BOULAY a sauvé de la découpe aux chalumeaux

La locomotive ‘’ Suzanne ‘’

(la dernière survivante du réseau ferré à voie métrique dénommé

« Le Meusien »

Et la fait rapatrier à Bar-le-Duc (Meuse).

- 1 -

La vérité sur le sauvetage de la locomotive ‘’ Suzanne ‘’ effacée de la mémoire collective

par le Président de l’association ‘’ La Suzanne ‘’ pour mieux exister.

_____________________________

Christian BOULAY a sauvé de la découpe aux chalumeaux

La locomotive ‘’ Suzanne ‘’

(la dernière survivante du réseau ferré à voie métrique dénommé

« Le Meusien »

Et la fait rapatrier à Bar-le-Duc (Meuse).

 Suite 2 et fin

- Christian est ému par cet article qu’il vient de lire dans la revue ‘’ Voie Etroite ‘’.

Il n’a qu’une idée en tête : SAUVER ce qui peut encore l’être.

________________________________

Christian BOULAY a réalisé une carte postale

Qui a été vendue en 1982.

Au profit de la locomotive ‘’ Suzanne ‘’.

 - Après le retour de ‘’ Suzanne ‘’ à Bar-le-Duc, Christian BOULAY réalise, à l’aide de documents personnels :

photos, textes, une maquettez qui survivra à la réalisation d’une carte postale de collection à double volet :

- à tirage limité à 1 000 exemplaires et qui sera vendu

 au prix de 50 F (environ 8 euros)…..

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour choisir un paragraphe, revenir au menu et cliquer sur le numéro de votre choix.

Ajouter un commentaire
 
×