La municipalité de Verdun.

LA MUNICIPALITÉ DE VERDUN SOUHAITE QUE

 LA «  VOIE SACRÉE  »

S’ARRÊTE NON PAS A MOULIN-BRÛLÉ,

MAIS A VERDUN

_______________

Texte inédit déposé

_______________

 Le Maire de Verdun demande au Conseil Général que soit examinée la possibilité d’établir dans cette ville le point terminal de la « Voie Sacrée », à l’aide d’une borne commémorative semblable à celle installée à Bar-le-Duc.

 Ce vœu ne fait pas l’unanimité :

 Dans cette question de l’emplacement de la dernière borne, dit-on, une seule chose doit être considérée : la vérité historique.

 Cette demande n’obtient que partiellement satisfaction et l’on explique que :

« L’Administration a déjà fait fléchir les règlements en installant les bornes commémoratives sur le tronçon de la route nationale n° 3 depuis Moulin-Brûlé, jusqu’à sa bifurcation avec le chemin de Chauffour, au lieu-dit « La Californie ».

 « Car la route classée sous le nom de « Voie Sacrée » n’a que 48 kms 400 et va de Bar-le-Duc à Moulin-Brûlé (8 kms de Verdun) ».

 Le Conseil Municipal de la ville de Verdun, ainsi que le Conseil Général, recherchent l’emplacement idéal et plusieurs lieux sont proposés :

 - Le premier, les Anciens Combattants proposent l’Hôtel de Ville,

- Le deuxième, sur la place Saint-Pierre, à la jonction de deux routes nationales, rues Saint-Paul et Mazel,

- Le troisième, à l’entrée de la ville, devant la porte Saint-Paul,

 - Le quatrième, aux abords de l’Ecoute n° 1 de la citadelle.

 Après délibération, ne sont retenues que deux propositions :

 - L’emplacement devant la porte Saint-Paul,

- L’emplacement devant la place Saint-Pierre.

 Le Conseil Général a une préférence pour l’emplacement devant la porte Saint-Paul et puis, dit-on :

 « Lorsque la ville aura établi le pont de la victoire et l’avenue du même nom, la borne pourra être déplacée et installée dans l’axe même de l’avenue de la Victoire ».

 Comme nous venons de le dire, la borne monumentale sera identique à celle qui se dresse à Bar-le-Duc, et la dépense s’élèvera à 19.000 Francs.

 Le Conseil Général et la Mairie de Verdun, dans l’incapacité de s’entendre sur l’emplacement à trouver, le dossier se referme sans qu’une décision soit prise.

 Mais bien plus tard, Verdun aura sa borne « Voie Sacrée » et sa rue.

 De chaque côté du monument de la « Voie de la liberté », se dressent les bornes de la « Voie Sacrée » et de « la liberté ».

 Christian BOULAY

 

Ajouter un commentaire
 
×